NOTRE SÉJOUR À BRUXELLES

Les 6 et 7 mars, deux des trois fondateurs de ParaphraZ se sont rendus au Palais des Académies à Bruxelles pour participer à la Journée Bruxelloise du Multilinguisme et de la Francophonie. Ayant comme sujet de débat « Le Monde en Archipels : pour une mondialisation multilingue », cette journée a été l’occasion pour les assistants d’échanger sur la place du multilinguisme et de la langue française dans une société où l’anglais est quasiment omniprésent.

Journée bruxelloise du multilinguisme et de la francophonie

Palais des Académie (Bruxelles). Image: : Xavier Lejeune

Les participants à ce colloque ont pu mesurer l’importance du multilinguisme dans un continent très cosmopolite comme l’Europe. Devant ce constat, l’assemblée a fait appel à une « responsabilité linguistique » afin de faire valoir la richesse du multilinguisme dans les institutions européennes.

Durant ces deux journées, des initiatives telles que la création de réseaux d’échanges culturels et la mise en place d’un agenda francophone commun aux 19 pays de membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie de l’UE, ont été lancées pour renforcer le multilinguisme et l’usage du français.

Une soirée à l’Ambassade française

La veille de notre présentation, les start-up françaises avons été conviées à une réception organisée par l’ambassade de France à Bruxelles, l’Organisation Internationale de la Francophonie et l’Alliance Française de Bruxelles.

Nous avons eu l’honneur de présenter personnellement à Madame l’ambassadeur Claude-France Arnould ainsi qu’aux organisateurs de cette soirée, nos dispositifs de surtitrages comme une solution capable de lever la barrière de la langue dans les salles de spectacles culturels.

La technologie en faveur des langues

Pendant la pause des tables rondes, des start-up ont présenté leurs solutions numériques adaptées à l’apprentissage, traduction et interprétation des langues. Tout comme nous, elles ont fièrement exposé l’aboutissement de leur travail devant des représentants de l’UE, des ambassadeurs et des journalistes prouvant ainsi que la technologie peut se mettre au service de la société, et plus particulièrement des langues.

Journée bruxelloise du multilinguisme et de la francophonie

Image : Xavier Lejeune

La présentation de nos dispositifs de surtitrages multilingues a attiré l’attention des chroniqueurs et tout particulièrement de la journaliste italienne Alma Torretta, spécialiste du monde de l’opéra. Elle a eu l’opportunité de tester nos lunettes à réalité augmentée à la suite de notre présentation.

Essai dispositifs de surtitrages multilingues

Ces deux journées passées à Bruxelles nous ont permis de faire connaissance avec des entrepreneurs, eux aussi portés sur la technologie au service des langues. Nous garderons contact avec eux et restons convaincus qu’ensemble, nous pourrons abattre les murs linguistiques qui séparent les sociétés de la beauté culturelle des arts de la scène.